Livraison en 4-5 jours ouvrables et gratuite en France métropolitaine à partir de 120€

Tout comme son histoire, l’artisanat colombien est riche et varié. A chaque tribu ou région, sa spécialité et son histoire. Que ce soit des sacs, de la poterie, de l’orfèvrerie, ou des hamacs, le patrimoine artisanal colombien prend source dans plusieurs cultures et civilisations amérindiennes. C’est par ailleurs une véritable tradition en Colombie ; avec environ 350 000 artisans et près d’un million de personnes vivant directement ou indirectement de ce secteur, on ne peut que reconnaître l’importance de l’artisanat…

Alors, quelles sont ces pièces incontournables de l’artisanat colombien ? Nous en mettons quatre à l’honneur, pour vous faire découvrir la richesse artisanale de la Colombie, au-delà de la communauté Wayuu !

Quatre incontournables de l’artisanat traditionnel en Colombie ; entre céramique et orfèvrerie

Peu importe l’endroit où vous allez en Colombie, que ce soit dans la péninsule désertique de La Guajira, le long de l’Amazone, ou au cœur de la Sierra Nevada de Santa Marta, vous trouverez de l’artisanat. Il occupe une place prédominante dans la vie des colombiens et l’économie de leur pays, d’autant plus pour les zones rurales et les tribus autochtones.
Ce savoir-faire, transmis depuis des centaines d’années de génération en génération, raconte une véritable histoire ; celle du pays, mais aussi celle des différents peuples et tribus qui composent aujourd’hui la Colombie. Plus qu’un simple objet d’art, c’est un bout d’histoire à travers chaque pièce artisanale.
Si les colombiens sont des maîtres incontestés dans l’art du tissage, ils n’en restent pas moins doués avec le travail d’autres produits artisanaux comme la céramique, les bijoux ou les pierres précieuses !

1. La céramique de Raquira

Au centre de la Colombie, dans le département de Boyaca se trouve le village de Raquira avec ses rues et ses façades colorées. La faïence y est reine ; assiettes, tasses, vases…
C’est depuis l’époque précolombienne que cet art de la céramique se perpétue de génération en génération. On considérait qu’il y avait une dimension magique à cet art, car la poterie était l’union des 4 éléments naturels : air, eau, terre, feu.
Aujourd’hui, la tradition se perpétue, et on retrouve de nombreux ateliers parmi les rues du village. De quoi amener un peu de magie dans ces objets du quotidien !

Orfèvrerie Mompox - création d'un bijou en filigrane

2. L’orfèvrerie de Mompox

Magnifique ville classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, la spécialité de Mompox c’est l’artisanat de bijoux, et tout particulièrement celui de bijoux d’argent en filigrane. Elle est considérée comme le principal centre d’orfèvrerie de Colombie, et ces bijoux s’exportent même à l’international !
L’art du bijou en filigrane vient directement des colonisateurs andalous, qui l’avaient eux-mêmes appris des orfèvres arabes d’antan. Cet artisanat demande à manier les fils d’or et d’argent avec une grande finesse et minutie… Et pourtant, près de 170 orfèvres et un peu plus de 20 joailleries offrent à voir (ou à acheter) ce type de bijou. Une famille de ces orfèvres colombiens se distingue cependant : les Garrido, dont le précieux savoir-faire est transmis de génération en génération depuis 1897 ! La création d’un bijou en filigrane peut prendre entre une demi-journée et deux semaines selon la taille du bijou ! Cet artisanat d’art demande donc patience et agilité.

Chaquiras d'Embera

3. Les Chaquiras, les bijoux traditionnels de la tribu Embera

Sur la côte Pacifique de la Colombie, entre les régions de Choco, de Risaralda et de Caldas se trouve la tribu indigène Embera. Cette tribu est connue pour sa confection de bijoux avec de nombreuses petites perles colorées, que l’on appelle « chaquiras » , qu’ils soient sous forme de collier, de bracelet ou même de boucles d’oreilles.
Les chaquiras font totalement partie de la tenue traditionnelle des femmes Embera. Ces bijoux sont de couleurs vives avec des motifs auxquels on confère une dimension divine ! Tout comme pour les mochilas Wayuu, ce savoir-faire se transmet de mère en fille, et les chaquiras sont aujourd’hui vendu à travers tout le pays.

Emeraude de Colombie

4. L’émeraude, la pierre précieuse phare de Colombie

Il est impensable de parler de l’artisanat colombien sans parler du travail de l’émeraude ! La Colombie est en effet très reconnue pour produire une émeraude d’une qualité inégalable, avec une couleur verte très intense. Près de 50% de la production totale d’émeraude provient de la Colombie, ce qui en fait le premier producteur au monde !
Les principales mines d’émeraude se situent dans le département de Boyaca. L’histoire raconte que les incas exploitaient déjà ces mines, mais qu’elles furent abandonnées Au fur et à mesure du déclin de leur civilisation. Il aura alors fallu attendre l’arrivée des conquistadors espagnols au 16ème siècle pour redécouvrir cette pierre précieuse en Colombie.
Attention cependant si vous souhaitez en acheter une, il vaut mieux vous rendre dans une boutique spécialisée de Bogotá pour éviter toute arnaque ! Et vous pourrez en profiter pour en connaître plus sur cette magnifique pierre en visitant le Musée International de l’Emeraude de la capitale !